Un réseau de bus moderne et attractif

photo de l'action : Un réseau de bus moderne et attractif
photo de l'action : Un réseau de bus moderne et attractif

Le projet « Territoire mobile » vise la réduction des déplacements individuels par la mise en place d’une offre de services de transports collectifs (bus urbains, car interurbains, TER), partagés (co-voiturage, autopartage), actifs (vélos, piétons) - tous complémentaires de qualité et à haute performance.

 

Pierre angulaire de ce dispositif, le nouveau réseau de bus a été lancé le 29 août 2016 et est réorganisé afin de prendre en considération l’ensemble des besoins des déplacements de la population mais aussi de celles et ceux qui travaillent au sein de l’agglomération.

 

Pour ce faire, Chambéry métropole – Cœur des Bauges a fléché la nécessité de :


>>> Faciliter les déplacements domicile/travail via une meilleure desserte des zones économiques. Grandes oubliées du précédent réseau
>>> Accélérer la mise en accessibilité des équipements (quais/bus) en faveur des personnes en situation de handicap
>>> Maintenir le transport des scolaires de manière cohérente, au regard de la carte scolaire

 

Ainsi, depuis le 29 aout 2016, les usagers se déplacent sur un réseau plus dense et augmenté de 2,5% de kilomètres utiles aux usagers avec la création de 62 arrêts. Sa performance est assurée grâce à :

 

>>> La création de 4 lignes structurantes (Chrono A, B, C, D) desservant 80% de la population et fonctionnant toute l’année de 5h30 à 22h30 du lundi au samedi (horaires variables le dimanche) avec un cadencement de 6 minutes en heure de pointe et 10/12 minutes en heure creuse
>>> L’ajout de lignes de rabattement vers les lignes chrono :
>>> 6 lignes de second niveau (Lignes 1 à 6) connectées aux lignes structurantes, cadencées entre 20 et 45 minutes en heures creuses du lundi au vendredi. L’offre du samedi et périodes de vacances scolaires sera adaptée
>>> 9 lignes locales (Lignes 10 à 18) desservant 4 à 15 fois les centres-bourgs des communes périphériques
>>> Un service de transports à la demande expérimental du lundi au samedi toute l’année, avec possibilité de réserver son trajet 2 heures à l’avance sur 9 secteurs périurbains
>>> Un service de tricycles à assistance électrique (vélo-bulles) à destination prioritairement des séniors développé pour relier les pôles de correspondances (entre autres)

 

Grâce la création de 3 pôles de correspondance implantés en couronne de l’hypercentre de Chambéry (Halles, Ducs et Curial – sans compter Gare), cette réorganisation du réseau favorise la piétonisation du centre-ville chambérien en supprimant le centre d’échange des bus situé actuellement boulevard de la Colonne.

Pour rappel, plus de 950 bus circulaient toute la journée via le Boulevard de la Colonne augmentant ainsi les nuisances au centre-ville (pollution et bouchons).

Seulement quelques mois après sa mise en place, les premiers résultats sont prometteurs : 11% de fréquentation supplémentaire sur les lignes « Chrono » ainsi qu’une hausse identique des abonnements mensuels.

 

Pourquoi avoir réorganisé le réseau STAC ?

 

Le constat est là : il faut souvent plus de 40 minutes en bus pour relier le sud de l’agglomération au nord, alors que 20 minutes suffisent en voiture.  

Comme indiqué, les zones économiques étaient mal desservies, secteurs denses et nouvelles zones d’habitation oubliés, lenteur, etc, font que la fréquentation du réseau stagnait. Un défaut d’attractivité qui pèse lourdement sur le budget de la collectivité…

En cause : un réseau vieillissant, organisé « en étoile » avec un centre d’échange unique au cœur la Ville centre.

 

Réorganisation avec concertation

 

Plus de 100 réunions ont été organisées : réunions publiques et nombreuses rencontres avec les commerçants, les conseils de quartier, les habitants à la demande des maires (Barby, Barberaz, La Motte-Servolex, Cognin…), les associations, les chambres consulaires, des administrations, les services d’urgence et de secours… Ces différents temps d’échanges ont été l’occasion d’entendre et de recueillir l’avis du plus grand nombre permettant ainsi d’enrichir et d’asseoir le projet.

 

Du 9 juin au 29 juin 2016, une période d’information renforcée sur les adaptations de voiries nécessaires à la mise en œuvre du nouveau réseau de bus a été organisée dans toutes les communes de l’agglomération. Les choix présentés dans le cadre du projet y étaient exposés au regard des différentes contraintes et apports d’intérêt général. Habitants et usagers ont pu consulter les documents utiles, tels que les études, plans et ainsi exprimer leurs avis sur des registres mis à disposition.

Il s’agit d’une démarche volontariste et non obligatoire jamais réalisée alors dans le cadre de la mise en place d’un nouveau réseau de bus.